ENVIRONNEMENT

Ségolène Royal soutient la transition énergétique en Pays Catalan

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie © Gouv.fr
Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie © Gouv.fr
Le programme national pour la transition énergétique, défendu par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, retient cinq intercommunalités ou communes des Pyrénées-Orientales. L'Agglomération Perpignan Méditerranée et l'Hôtel d'entreprises du Conseil général, à Rivesaltes, recevront 500.000 euros.
La transition énergétique contenue dans le programme présidentiel de François Hollande s'ébauche en Pays Catalan. Cette démarche portée par Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, a fait l'objet d'un appel à projets, en septembre 2014. Un ensemble de 528 candidatures a été reçu par le ministère au niveau national, 75 pour la grande Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Parmi 212 reçus, les résultats, communiqués le 9 février, révèlent l'admission de cinq collectivités des Pyrénées-Orientales au programme "Territoires à énergie positive pour la croissance verte" (TEPCV). Perpignan Méditerranée Communauté d'Agglomération (PMCA), le Pays Pyrénées-Méditerranée, autour de Céret et le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, sont concernés. La catégorie "Contrat local de transition énergétique" contient l'Espace Entreprises Méditerranée du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, aménagé à Rivesaltes, et la Commune de Montner, englobée dans PMCA.

La transition énergétique commence au niveau local

Les TEPCV, invités à adopter un cahier des charges guidé par l'Etat en vue d'optimiser leur relation aux énergies, deviendront les "territoires d'excellence de la transition énergétique", selon les mots de la ministre. Ils seront dotés d'une aide de 500.000 euros pour financer leurs projets, via le fonds spécial pour la transition énergétique, doté de 1,5 milliard d’euros jusqu'en 2018. Ségolène Royal estime que les collectivités locales sont indispensables pour "lutter contre le dérèglement climatique".