POLITIQUE

La Catalogne déclarera l'indépendance si Madrid refuse le dialogue

Gouvernement de Catalogne © Magda Izquierdo
Gouvernement de Catalogne © Magda Izquierdo
Loin des projecteurs, la Catalogne poursuit sa quête d'indépendance. Son gouvernement n'exclut pas une déclaration unilatérale si le gouvernement espagnol persiste à ne vouloir entamer aucune négociation.
Malgré sa discrétion dans la presse internationales, après une médiatisation importante en 2014, le processus vers une éventuelle indépendance de la Catalogne suit son cours. A l'abri des polémiques, le gouvernement catalan développe notamment une administration fiscale propre dotée de fonctionnaires, un renforcement de ses représentations économiques à l'international et une extension spectaculaire de son réseau diplomatique, qu'un Etat constitué nommerait ambassades.

Dans la perspective des élections anticipées au 27 septembre, fondées sur la question de la souveraineté, l'exécutif du président Artur Mas anticipe les scénarios et n'exclut pas une déclaration d'indépendance si le gouvernement espagnol refuse toute négociation. Cette possibilité était évoquée sans détours, le 19 janvier, dans les colonnes du quotidien écossais The Scotsman, par le secrétaire catalan aux Affaires étrangères, Roger Albinyana. Ce dirigeant qui monte révélait qu'une déclaration unilatérale serait engagée si la majorité issue du scrutin était favorable à l'indépendance. Selon son analyse, une Espagne exprimant une position intransigeante sur cette question cruciale enverrait un "message très négatif" au monde.