ENVIRONNEMENT

En 2014, le Pays Catalan a reçu 25 % de soleil en moins qu'en 2012

© Daniel Bacardit
© Daniel Bacardit
Les Pyrénées-Orientales sont généralement le onzième département le plus ensoleillé de France, mais le territoire a vu sa quantité diminuer en 2014. A la faveur de la couverture nuageuse, il a profité de 1949 heures de soleil, soit 18,5 % de moins qu'en 2013 et 25 % de moins qu'en 2012.
Au revers des clichés, les Pyrénées-Orientales ne sont pas leaders français en matière d'ensoleillement. Pour 2014, les relevés de Météo France confirment les premières positions détenues par les Bouches-du-Rhône et le Var, qui ont profité 2325 heures et 2251 heures respectivement. Ces deux départements, qui prennent les 100 premières places du palmarès national, ont été suivis de la Corse et des Alpes-Maritimes. Dans la région Languedoc-Roussillon, la première ville est Adge, en 450e position, pour 2161 heures de soleil, suivie de Béziers et Montpellier, ex-aequo avec 2161 heures. Les observations climatiques rendent compte de 2015 heures dans le département de l'Hérault.

Ensoleillement égal à Perpignan, Collioure et à Bolquère

L'année dernière, les Pyrénées-Orientales ont reçu "seulement" 1949 heures de soleil, soit 18,5% de moins qu'en 2013, lorsqu'on y enregistrait 2396 heures, et même 25% par rapport à 2012, année créditée de 2608 heures. Le territoire est généralement le onzième départemenbt le plus ensoleillé, mais il est soumis à un climat relativement inconstant, en marge de ses caractéristiques méditerranéennes stables. Les communes les plus gâtées en 2014, à raison de 1953 heures, sont aussi variées que Perpignan, Alénya, Bolquère, Amélie-les-bains et Collioure. La commune d'Eus, réputée comme l'une des plus ensoleillées de France, a connu ce même volume qui correspond à un cumul de 81 jours, mais pas davantage.