Langue
Vers un scandale de corruption financière à l’Orfeó Català de Barcelone
Langue

Lancée en fin de semaine par le procureur des délits financiers de Barcelone, Emilio Sánchez Ulled, une enquête auprès des dirigeants de la « Fondation Orfeó Català-Palau de la Música » et de l’association Orfeó Català, au sujet du possible détournements de plus de 2 millions d’euros, en 2003 et 2004, crée la stupeur dans la capitale catalane. L’enquête préliminaire avait été lancée par l’administration fiscale, qui avait considéré suspecte une série d’opérations comptables réalisées par les responsables de la prestigieuse fondation artistique, dirigée par le chef d’entreprise et homme d’affaires Fèlix Millet. En effet, les services fiscaux avaient sollicité des justificatifs concernant des mouvements de fonds de 2,3 millions d’euros, retirés sur des comptes bancaires en coupures de 500 euros, dont un retrait de 300.000 euros. Les explications peu convaincantes des responsables ainsi que la découverte de comptes bancaires liés à la Fondation et à l’Orphéon, non déclarés dans leur comptabilité, ont incité le fisc à recourir à la Justice, qui a ordonné, ce jeudi, une impressionnante perquisition dans les bureaux du Palau de la Música. L’Orfeó Català, institution créée en 1891, a permis la construction du très prisé Palau de la Música de Barcelone, en 1908.