Langue

Le démontage en cours des cabines de police et de douane sur l’autoroute A9/AP7 au col du Perthus, effectif à la fin de l’année, consacrera la disparition des contrôles à ce point précis de l’axe France-Espagne. Mais dans l’immédiat, les saisies de drogue se poursuivent, à l’instar de 973 kg de cannabis saisis dans la nuit de jeudi à vendredi à bord d’un camion parti de Girona. Selon une source judiciaire, la marchandise, dont le volume conséquent confirme le rôle majeur tenu par le couloir autoroutier méditerranéen, a pu être saisie lors d’un contrôle spécifique. Ses deux passagers, un homme de nationalité espagnole, et un autre de nationalité roumaine, sont entre les mains des autorités. Leur garde à vue pourrait se prolonger jusqu’à lundi, selon l’importance de cette affaire trafic de stupéfiants, destinés au marché italien. Ce nouvel exemple échappera cependant à la justice de Perpignan, relayée dans ce cas par les magistrats provençaux L’interpellation des deux traficants fait en effet l’objet d’une intervention de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille. Le parquet de cette même ville devrait accueillir leur comparution dans les toutes prochaines heures, à l’issue de leur interrogatoire au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Perpignan. Le 7 septembre, une cargaison de 117 kilos de résine de cannabis avaient saisie sur l’autoroute A9, au niveau du Boulou.

Partager

Icona de pantalla completa