Langue

Une espère de fourmis étrangères à l’Europe, qui prolifère actuellement en Catalogne après avoir été repérée aux alentours de 2002, pourrait menacer les équilibres actuels. Selon une étude menée par une équipe de chercheurs européens pilotée par l’Université de Copenhague, rendue publique début décembre par le réseau de diffusion des recherches alternatives « Plos One », cette variété, la « fourmi argentine », banalement petite en noire, est championne de l’invasion des territoires, dans des proportions inquiétantes. Scientifiquement dénommée « Linepithema humile », cette bestiole, présente sous nos latitudes après avoir été transportée accidentellement par l’homme dans des marchandises il y a plusieurs dizaines d’années, peut être coupable d’une colonisation intense et très négative, aussi bien pour la biodiversité que pour les cultures. La clé du succès de cette fourmi pourrait être la sexualité de ses reines, accomplie à l’intérieur des colonies, à l’abri des dangers extérieurs, dans un phénomène qui en augmente la démographie de manière ahurissante. La présence de la fourmi argentine est avérée sur 6000 km de côtes méditerranéennes, du Portugal à l’Italie, avec un ancrage singulier en Catalogne.

Partager

Icona de pantalla completa