Langue

Dans la soirée de mercredi, une manifestation non autorisée de 300 à 400 jeunes gens, majoritairement grecs et résidant en Catalogne Sud, s’est déroulée sur la Place de l’Université du centre de Barcelone, et a nécessité la mise en place d’un imposant cordon policier. Les manifestants arboraient des pancartes de soutien à Alexis, le jeune Grec mort à Athènes la semaine dernière, et d’autres messages écrits en grec. La police catalane des Mossos d’Esquadra a déployé un fort contingent d’unités anti-émeutes pour éviter que les manifestants ne gagnent plusieurs endroits stratégiques de la capitale catalane comme la rambla, alors que la manifestation passait par la Place de Catalogne et la Via Laetana, qui descend vers la mer. C’est à cet endroit, face au marché de Santa Catarina et à deux pas de la cathédrale, que les manifestants ont commencé à jeter des pierres et ont incendié le mobilier urbain, s’attaquant à des containers, des vitrines, plusieurs agences bancaires ainsi qu’un arbre de Noël. L’intervention des Mossos d’Esquadra s’est soldée par deux blessés légers du côté des forces de l’ordre et l’arrestation de deux hommes pour trouble à l’ordre public, dont un citoyen grec et un jeune sans papiers, de nationalité inconnue.

Partager