Langue

Hier en milieu de journée, un ours a attaqué un chasseur de 72 ans dans le village de Lés, situé dans à l’Ouest de l’Andorre dans la province sud-catalane de Lleida. L’animal a mordu l’homme à la jambe et lui a égratigné un bras lors de ce tout premier exemple d’attaque envers un humain observée depuis l’introduction d’ours dans les Pyrénées catalanes en 1996. Le blessé participait à ce moment-là à une battue de sanglier, à environ 1200 mètres d’altitude. Le gouvernement du Val d’Aran, proche de ce secteur, a signalé immédiatement dans un communiqué que la sécurité des personnes en montagne prime sur la cohabitation avec les ours, qui est devenue questionnable. Regrettant l’agression, les autorités d’Aran exigent désormais le retrait de tous les spécimens présents sur le territoire car l’éventualité de nouvelles attaques devient, selon elles, tout à fait probable. Elle sollicitent pour cela l’aide du président du gouvernement catalan José Montilla et du Ministère de l’Environnement espagnol pour que soient retirés les 7 ours présents dans la vallée. L’ours agresseur, que le gouvernement d’Aran souhaite localiser dans les plus brefs délais et qui reste introuvable, pourrait être plus précisément une ourse, appelée Hvala, en 2006, arrivée en Catalogne en 2006 en provenance de Slovénie.

Partager