Langue

La mairie de Vilanova i la Geltrú, au Sud de Barcelone, a procédé ce jeudi après-midi à la réouverture de trois de ses plages dont l’accès avait été condamné ce mercredi après-midi en raison de l’apparition d’un requin, à cent mètres du rivage. A l’origine, un secouriste de la Croix Rouge et deux baigneurs ont aperçu l’animal, et le drapeau rouge a été immédiatement hissé sur les trois plages, où la baignade a été proscrite sur intervention de la police municipale. Le squale, suivi et observé depuis par le centre de Conservation i de Sauvegarde des Animaux Marins (CRAM), ne sera pas capturé, mais les mairies des villes voisines sont sur leurs gardes, dans l’hypothèse d’une nouvelle apparition, aux conséquences prévisibles envers les plagistes. Selon le CRAM, pas moins de 70 espèces de requins circulent dans les eaux européennes, et peuvent être rencontrées en toutes zones. On ignore s’il existe un lien entre la présence du requin barcelonais avec celle, relevée jeudi dernier, le 20 août, de deux spécimens, au large de Canet, après celle d’un autre squale, aperçu fin juillet sur la côte de Tarragone, et d’un autre encore, observé le 19 mars dernier au large de la commune de Saint-Cyprien.

Partager

Icona de pantalla completa