Langue

Un jeune Catalan, originaire de la région du Maresme, au nord de Barcelone, est mort dans le tremblement de terre qui s’est produit au Chili dans la nuit de samedi à dimanche. Miquel Marín, 29 ans, effectuait un séjour à caractère scientifique sur l’île de Robinson Crusoé, en compagnie de son beau-frère. Le jeune homme, journaliste de formation, sans exercer d’activité en ce sens, était un natif de la ville d’Alella et vivait dans la commune voisine du Masnou, également dans le Maresme. Son séjour au Chili avait pour motif une série d’observations botaniques, qu’il menait avec un groupe de Barcelonais, de Français et de Madrilènes. Le malheureux, dont la mort a été provoquée par les effets induits du séisme, qui a atteint 8,8 degrés sur l’échelle de Richter, a été localisé sans vie, après avoir été victime d’une vague de 15 mètres, qui l’a surpris avant de l’emporter vers le large. Miquel Marín a ainsi subi les effets du tsunami consécutif de ce séisme, historique dans le pays, qui a provoqué la mort de 723 personnes et a causé 19 disparitions, selon le dernier bilan officiel, communiqué ce lundi à 14h par les autorités chiliennes.

Partager