Langue

Un incendie survenu samedi 11 août dans la région de la Cerdagne a ravivé les craintes de désastre environnemental liées au sinistre du mois de juillet dans la région de l’Alt Empordà. Ce feu, déclenché à 13h30 et stabilisé à 22h, a détruit 250 hectares de broussailles et des forêts. Au total, il a mobilisé 70 équipes de pompiers des gouvernements catalan et andorran, du ministère de l’Agriculture espagnol et du Service départemental d’incendie et de secours des Pyrénées-Orientales (SDIS). Ce dernier a engagé une cinquantaine de soldats du feu, tandis que le dispositif général comportait 30 camions au sol et 11 moyens aériens. Les flammes, parties du territoire municipal de Ger, voisin de Puigcerdà, sont remontées vers le Nord, jusqu’à la commune de Guils de Cerdanya, limitrophe de Latour-de-Carol, dont les habitants ont été confinés à domicile, en milieu d’après-midi, par les autorités.

Selon la Direction générale de l’environnement et de la biodiversité, rattachée au gouvernement de la Generalitat de Catalogne, le risque d’incendies reste très élevé sur l’ensemble de la Catalogne. Dans certaines régions, notamment de plaine intérieure, ce danger est porté au niveau “extrême”, compte tenu de conditions météorologiques défavorables et d’une sécheresse tenace.

Nouveau commentaire