Langue

Un incendie signalé ce vendredi vers 16h15 a ravagé pendant la soirée et la nuit un périmètre situé dans la région de la Cerdagne. Parti de la commune de Porta, ce sinistre d’origine indéterminée s’est poursuivi ce samedi matin, malgré l’intervention massive de pompiers des Pyrénées-Orientales, des Bouches-du-Rhône, et de la Cerdagne sud-catalane. Au total, 320 soldats du feu, dont 80 envoyée par le gouvernement catalan, ont lutté pendant de longues heures, appuyés par d’importants moyens aériens. Deux canadairs, deux hélicoptères bombardiers d’eau et deux avions trackers français, versant un produit retardant, ainsi que quatre avions et deux hélicoptères catalans, assuraient la maîtrise du feu, ce samedi à 12h00, dans les territoires communaux de Porta et Latour-de-Carol. La forêt et les broussailles, extrêmement denses dans le secteur de la haute Cerdagne, ainsi que la sécheresse et le vent d’Ouest, couplés à des difficultés d’accès, ont favorisé la progression des flammes. Ce feu, qui n’a menacé aucune habitation mais s’est étendu à proximité d’une ligne électrique à haute tension et d’une voie ferrée, a frôlé les territoires espagnol et andorran. Il a mobilisé les services de proximité, réunis dans un partenariat européen d’urgence, à l’exception des pompiers andorrans, qui n’ont proposé leur participation que ce samedi matin. Une surveillance est déployé ce samedi après-midi, bien que la progression des flammes soit sous contrôle.

Après l’incendie de Montpins, au Nord de Perpignan, survenu le 9 août, puis celui d’Opoul, déclenché le 5 septembre, la série noire de cet été 2011 se poursuit, après une début de saison parfaitement calme. Jusqu’au 30 septembre, le Pays Catalan est placé en période à risque, d’après les estimations du Service d’Incendie et de Secours des Pyrénées-Orientales.

Partager