Langue

Dimanche soir, le convoi humanitaire de l’ONG « Barcelona Acció Solidària », parti le 22 novembre dernier du port de Barcelone, a été attaqué entre la capitale mauritanienne, Nouakchott, et Dakar, au Sénégal. Les occupants du dernier véhicule du convoi, les chefs d’entreprise Albert Vilalta, directeur général du Tunnel du Cadí et fils de l’ex-ministre catalan à l’Environnement du gouvernement Pujol, ainsi que Roque Pasqual, délégué de l’entreprise Gecoinsa, et la fonctionnaire du ministère catalan de la justice Alícia Gámez, ont été pris en otage. Les sources policières sur place, soupçonnent un enlèvement orchestré par un groupe d’Al Qaïda du Maghreb Islamique (AQMI). Les otages auraient été déjà déplacés vers le Mali où l’organisation possède plusieurs bases dans le Sahel. Une intense mobilisation diplomatique a été mise en place pour que les forces espagnoles puissent intervenir, alors que le gouvernement français met à disposition un avion de dernière génération pour localiser les otages. Les ambassades américaines et allemandes ont également offert leur soutien. La caravane humanitaire, annuelle, sponsorisée par la mairie de Barcelone et par plusieurs entreprises, transportait 3000 caisses correspondant à 106 projets humanitaires d’ONG catalanes.

Partager