Langue
La Clau
Thierry « titi » Robin, un ex-Perpignanais pour une world music sincère
Langue

Ce « Gadjo » français de souche, natif d’Angers, a décidé de lier sa vie artistique et émotionnelle à celle des gitans du Sud de l’Europe, d’Asie Centrale, du Rajasthan en passant par le Moyen Orient. Totalement autodidacte, il a assimilé les musiques populaires et traditionnelles de ces régions du monde grâce à des rencontres multiples, des voyages incessants. Guitare flamenca ou catalane, oud, saz, bouzouki… Avec ces instruments à cordes, son registre est large. L’ancien élève est maintenant un virtuose reconnu par ses pairs et du public des cinq continents qui se pressent à ses concerts. Mais sa quête principale reste la chasse à l’émotion, à la beauté d’une ambiance, d’un son débusqué. La plupart de ses disques sont enregistrés en concert, où il aime partager avec son groupe de grands moments d’improvisation où fusent et fusionnent une flûte orientale, un bouzouk tzigane ou une voix envoûtante venue d’Inde. Car, il s’agit bien de fusion, de mélange. Titi ne copie pas. Il préfère superposer, métisser, cherchant sans cesse à fabriquer une réalité nouvelle, un pont entre les cultures du bassin méditerranéen et celle de ses voisins. A noter sur tous ses disques, la présence immuable de deux musiciens perpignanais de Saint-Jacques, les frères Saadna. Métisses des deux communautés du quartier, gitane et maghrébine, ils sont le contre exemple parfait d’une mixité rare et pour une fois assumée.

Une lecture « communautaire » des musiques issues du quartier de Saint-Jacques, à Perpignan ?

On ne peut s’empêcher de penser aux tensions dites « communautaires », peut-être pré-banlieusardes, qui ont agité Perpignan, le 29 mai 2005, jour du vote sur la constitution européenne… Que s’est-t-il passé ? Quelles sont les causes réelles et profondes de ces émeutes ? Mambo Saadna se plaît à raconter : « Titi, il est bon… C’est le meilleur. Il a appris à jouer de la guitare dans la rue à St Jacques…tout le monde le respecte! ». Ce « paio » sait porter un peu de la fierté, si rarement rendue, du « vieux Perpignan » de ses habitants et toutes ses composantes à travers la musique, la culture qu’il transporte à travers le monde. Les traditions tzigane, kurde, indienne, catalane, celte, et marocaine, prennent le thé ensemble et se marrent un bon coup. Voilà la recette Robin ! Son dernier album, « Anita », sorti en novembre 2006, nous emmène en grande partie en Inde, au Rajasthan, au coeur de la communauté fen, nomades de basse caste. Bravant les lois du clan, Thierry Robin a convaincu plusieurs musiciens et danseurs de l’accompagner en tournée en Europe. Un DVD sorti simultanément complète merveilleusement le CD, notamment pour les amateurs de danse, preuve que les DVD de concerts ont une utilité. A recommander également : son premier album, « Gitans » édité par Silex en 1993.

Références album et DVD : Titi Robin, « Anita » – Naïve productions.

Partager