Langue

De grandes incertitudes persistent autour de la disparition, pendant plus de 72 heures, de la jeune femme de Perpignan retrouvée ce mardi autour de 3h du matin. Eclipsée ce vendredi à 20h alors qu’elle devait rejoindre son petit ami, Stéphanie Tebar, âgée de 24 ans, est apparue à 150 km, dans la commune de Saint-Jean-de-Védas, mitoyenne de Montpellier. Ce mardi, son compagnon, Guillaume, a relayé auprès des enquêteurs la version des faits fournie par sa petit amie. Celle-ci aurait été, selon la radio France Bleu Roussillon, victime d’un enlèvement consécutif à un banal incident de circulation survenu dans le secteur de l’Université de Perpignan. Dans des circonstances nébuleuses, trois individus auraient ligoté la jeune femme, qui porterait des traces sur les poignets et aurait un œil poché. Puis Stéphanie Tebar se serait réveillée, à l’issue d’une longue ellipse, dans un champ du Languedoc, à proximité d’une rivière, près de sa voiture, à l’intérieur de laquelle se trouvait son chien. Après vérification des faits, quelle que soit la réalité de ces trois jours d’inquiétude pour ses proches, la jeune Stéphanie, bien malheureusement entrée dans l’actualité, devrait retrouver l’anonymat. La jeune femme se repose actuellement au domicile de ses parents, dans la commune de Ponteilla.

Partager

Icona de pantalla completa