Langue

En 14 ans de carrière, Shakira n’avait donné que 4 concerts à Barcelone. L’artiste colombienne ne s’était plus produite en Catalogne depuis 2005… Cette longue absence a sans doute contribué à faire de son concert du 24 novembre dernier au Palau Sant Jordi, sur la montagne de Montjuïc, un show explosif. Après une entrée tonitruante sur scène, vêtue d’une robe rose fushia sexy, la reine de la pop latina s’est adressée au public dans un catalan relativement fluide : “Sóc tan feliç d’estar a Barcelona. El meu únic desig aquesta nit és que tothom s’ho passi molt bé. Estic aquí per vostès. Aquesta nit sóc tota teva, Barcelona.” (Je suis tellement heureuse d’être à Barcelone. Mon seul désir ce soir est que vous passiez tous un bon moment. Je suis là pour vous. Ce, je sous toute à toi, Barcelone).

Il n’en fallait pas plus pour conquérir définitivement les 18.000 spectateurs présents ce soir là… Un public intergénérationnel composé d’adolescents, de trentenaires et de retraités. Shakira aime Barcelone, et cela se voit sur scène. Son dernier album, « Sale el sol », est sorti il y a un peu plus d’un mois, mais ses fans connaissent déjà les chansons par cœur. Ce nouvel opus et le morceau « Waka waka », l’hymne de la coupe du monde devenu tube de l’été en Espagne, n’ont fait que renforcer le statut de Shakira comme reine de la pop latina. Au Palau Sant Jordi, elle a alterné ses plus grands tubes comme « Hips don’t lie » avec les nouveaux morceaux de « Sale el sol ». Pendant 2 heures, elle a offert un spectacle grandiose, sensuel et généreux, haut en couleurs et en décibels. La Colombienne a démontré qu’elle avait de l’énergie et de l’envie à revendre, pour le plus grand bonheur du public.

Une reine mondiale qui renoue avec ses origines catalanes.

L’été dernier, Shakira a passé plusieurs jours à Ripoll et à Molló, dans la région de l’Alta Garrotxa, à quelques encablures du Conflent et du Vallespir. Elle a ainsi renoué avec les origines de sa famille. Libanaise par son père, Shakira, de son vrai nom Isabel Mebarak Ripoll, est d’origine catalane par sa mère. Elle a d’ailleurs herité du nom de Ripoll par son grand-père, qui a émigré en Colombie. Ce retour aux sources s’est fait en toute discrétion. Depuis plusieurs mois, Shakira prend des cours de catalan et vit entre l’Hôtel Vela de Barcelone, au bord de la mer, et une maison de Bellaterra, un quartier chic situé dans le Vallès Occidental, proche de Barcelone. Quelques heures avant son concert dans la ville, elle avouait, en conférence de presse, son amour pour la capitale catalane, et démenti certaines rumeurs, avec le sourire. Car depuis quelques semaines, la presse sportive catalane évoque une romance entre la chanteuse et le défenseur du Barça, Gérard Piqué, récemment élu plus beau joueur de la Liga par le journal Sport. « Tout cela est lié à la présence de Gerard Piqué dans le clip de Waka waka, rien de plus ! » s’est justifiée l’artiste, officiellement mariée à Alejandro de la Rua, le fils de l’ancien Président argentin.

Polémique estivale

Cet été, Shakira a choisi le quartier de la Barceloneta et le port de Barcelone pour mettre en image l’un des morceaux de son nouvel album. Pendant plusieurs heures, la belle Colombienne a roulé sur une moto, sans casque, dans les rues de la ville, puis s’est baignée dans une fontaine municipale. Le tournage n’a pas plu à la Mairie, qui a décidé de la sanctionner. L’amende n’a toujours pas été envoyée, mais Shakira s’est excusée et engagée à payer la contravention. Heureusement, son dernier tournage en Catalogne est nettement moins polémique. Il y a quelques semaines, la star a enregistré une publicité de Noël pour le compte de Freixenet, la fameuse marque de Cava catalan, en échange d’un don de 500.000 euros à sa fondation caritative, qui vient en aide aux enfants nécessiteux. L’argent servira à construire deux écoles, une en Haïti et l’autre en Colombie. Shakira a fait coup double en associant son image à une bonne cause, mais aussi à l’un des fleurons de la gastronomie et du vin catalan. A 33 ans, la bombe sud-américaine ne s’est jamais autant sentie catalane, et Barcelone a définitivement adopté celle que l’on surnomme la Madonna Latina.

Partager

Icona de pantalla completa