Langue

La Catalogne subit depuis octobre 2006 une sécheresse historique qui a exigé une série de mesures vigoureuses de la part de l’Agència Catalana de l’Aigua, à Barcelone, et la prise d’un arrêté étonnamment précoce, le 18 février dernier, par la préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan. L’actuel déficit en eau, avec des barrages et cours d’eau à 20 % de leur capacité, devrait se multiplier au XXIè siècle. Il mobilise les spécialistes à la recherche de solutions durables, dont un renfort d’approvisionnement par le transvasement de l’eau du Rhône ou de l’Ebre et la diminution de la consommation par un changement des comportements individuels. Ainsi, les experts sud-Catalans étudient les solutions déjà appliquées dans un autre territoire comparable aux contrées méditerranéennes : la Californie ! Les mesures appliquées depuis les années 70 dans cet état américain incitent au retour à l’agriculture méditerranéenne, bien moins gourmande en eau, et au refus du recours aux travaux pharaoniques. Le débat qui fait maintenant rage en Europe su Sud a été tranché il y a 30 ans en Californie : choisir entre des modes de développement adaptés à l’environnement, pour préserver les ressources naturelles, ou une exploitation exponentielle au prix de grands travaux inutiles.

Partager