Langue

La nuit de la Saint-Jean a été assombrie ce mercredi soir par un drame qui a coûté la vie à 12 personnes, dans la province de Barcelone. A 23h23, une centaine de passagers descendus d’un train régional en provenance de Barcelone a traversé imprudemment les voies de la gare de Castelldefels, au sud de la capitale catalane. Au même moment, un train de type “Altari”, qui arrivait à vive allure, a renversé ou écrasé près de 30 personnes, dont 12 ont été tuées, tandis que 14 autres souffres de blessures à différents degrés. Selon de nombreux témoins, cette tragédie, survenue un soir de fête, s’est produite suite à la fermeture d’une passerelle amovible, qui joint habituellement le deux quais de cette gare côtière. Par ailleurs, de nombreux passagers semblaient ignorer l’existence d’un souterrain, situé à l’autre extrémité du quai, permettant de rejoindre la sortie de la gare. Selon le président de la compagnie nationale espagnole RENFE, Teófilo Serrano, “toutes les normes” de sécurité ont été respectées par ses agents. Dans la nuit, le président du gouvernement catalan, José Montilla, lors d’une réunion de crise consécutive à une visite d’urgence sur les lieux du drame, a décrété journée de deuil en Catalogne cette Saint-Jean 2010, traditionnellement dévolue aux réunions de famille et d’amis.

Partager