Langue

La filiale d’EDF Réseau de Transport d’Eléctricité (RTE), chargée de la construction, à partir de début 2011, de la Ligne à Très Haute Tension (THT), de Baixas au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, avant un prolongement jusqu’à Santa Llogaia d’Àlguema, au Sud de Figueres, dans la province de Girona, a lancé ce mercredi une surprenante campagne publicitaire. Un paysage hivernal, pur et enneigé, placardé dans les titres du Groupe Sud-Ouest, éditeur des journaux L’Indépendant et Midi Libre de Perpignan, est flanqué de deux énormes pylônes et du message « Une électricité (…) qui donne de l’énergie aux projets des régions, une électricité sans frontière ». Le service de presse de RTE revendique sa « neutralité » et des « relations solides » avec les « élus ou les associations », dans le cadre d’une campagne relayée par 61 journaux de la presse quotidienne régionale française. Cette stratégie osée, qui survient après les grands mouvements de protestation survenus en Pays Catalan, impliquant simples citoyens et élus de tous bords, de 2003 à 2008, comprend même l’utilisation des expressions indispensables « énergies renouvelables » et « développement durable ». Une solution d’enfouissement de la THT, dans le but d’en minimiser l’impact, a été adoptée en 2008, mais ne semble pas transparaître dans les visuels du convoyeur de courant, largement lié à l’Etat.

Partager