Langue

L’incendie qui a déjà coûté la vie à 4 pompiers à Horta de Sant Joan, dans la Terra Alta, près de Tarragone, n’est toujours pas sous contrôle, bien que la zone soit circonscrite par l’important dispositif des soldats du feu. En cause, le vent et la chaleur étouffante dans le secteur, pour un feu menaçait ce jeudi soir le village de Prat de Comte, au nord-est de la zone embrasée, près duquel les 70 unités de pompiers au sol et les 20 unités aériennes se concentrent pour éviter le pire. La tragédie de ce feu, qui dure maintenant depuis 4 jours, a provoqué une importante chaîne de solidarité entre les habitants et les professionnels, pompiers et militaires confondus, confrontés à une véritable apocalypse et touchés par la mort de 4 des leurs. « Fiers, contents, joyeux et satisfaits » sont les mots que répètent à qui veut l’entendre les combattants, félicités par le président du Gouvernement Catalan, José Montilla, comme « les meilleurs pompiers du monde ». D’un autre côté, le directeur de la protection civile catalane, Josep Ramon Mora, indiquait ce jeudi que la forte chaleur, illustrées notamment par 39,8° relevés à Salt, dans l’agglomération de Girona, place 90 % de la Catalogne du Sud en risque extrême d’incendie, alors que déjà 8 sinistres sont sous contrôle. Chaleur et vents de Sud devraient encore durer 48 heures.

Partager