Langue

En clôture d’une résidence de 15 jours à la Casa Musicale à Perpignan, le groupe de Renaud Papillon Paravel, composé de Nika Leelflang , à la guitare et au chant, Gaëlle Costil au violoncelle et au piano, Patrick Felices à la basse et DJ Raph Dumas aux platines, nous reçoit en pleine séance de travail.

La Clau : Renaud, tu es un régional, un voisin…
Renaud Papillon : « Oui, c’est sûr, je vis à Sigean, cette commune du Languedoc plus connue pour sa réserve peuplée d’animaux africains… Mon groupe est hybride, composé de trois « gavatx » et de deux Catalans, Patrick Felices et DJ Raph, et nous travaillons ici, depuis deux semaines, sur mon nouvel album, que nous défendrons sur scène et présenterons aux médias ».

Ce prochain album, « Renaud Papillon Paravel au sommet de son arbre », évoque l’enfance, la paternité, la nature, le vent, le soleil… Mais tu oses aussi, avec la religion et la politique… Que sais-tu de la prochaine tournée ?
« Ce disque est un peu plus chanson, plus chanté et davantage tourné vers les textes, c’est vrai et cela représente une évolution. Et puis, vu que le religieux revient, j’ai voulu donner ma vision. Pour le côté promo, oui, nous sommes invités à des émissions de radio où nous allons jouer live, et nous avons quelques dates en mars, notamment ici-même, à la Casa Musicale de Perpignan, le 1er mars, puis le Mandala à Toulouse, dans cette ville où j’ai fait ma scolarité… Et puis, plus tard, une tournée va démarrer, selon l’accueil qui sera réservé à ce disque ».

Le titre 12 du CD, « Ta gueule », fait-il une allusion à Nicolas Sarkozy ?
« Ah ah ah ! No comment ! ».

Renaud Papillon est laconique au sujet des cette partie intime que sont ses textes… Autobiographie ou chronique de la trentaine, les textes sont à lire absolument, afin de mieux comprendre la sensibilité, l’humour, et la grâce de Renaud Papillon. Avec son univers musical original, il nous offre un disque personnel, mélange de folk et de rock, rythmé de boucles électro-jazzy, fines et précises. Les ambiances musicales sont douces et aériennes, une impression est renforcée par des mots susurrés, posés, scandés, qui effleurent d’abord notre oreille avant de s’imposer à nous comme une tramontane ! Une certaine idée de la beauté qu’il nous invite à partager, comme sur la pochette de son album où il est représenté au milieu d’une œuvre picturale. Au départ autodidacte, Papillon développe son univers loin des sentiers battus, chez lui, selon ses propres critères, en affichant une sincérité rare et une pointe d’humour qui font mouche. Ses deux premiers albums ont été affublés de 3 clés par la « bible » Télérama… Ce prochain, autoproduit, va conquérir de nouveaux petits cœurs.

Références album : Renaud Papillon, « Renaud Papillon au sommet de son arbre » – Mars 2007 – Naïve.

Partager

Icona de pantalla completa