Langue

A peine une semaine après avoir donné des valeurs pré-estivales de 25° en Roussillon, le thermomètre a plafonné à 6,9° ce mardi au centre météorologique de Perpignan, situé sur la zone aéroportuaire et géré par Météo France. Le précédent record enregistré sur place à date égale, le 4 mai 1949, avait donné une température maximale de 9,2°. Si l’historique thermique des Pyrénées-Orientales reste partiel, le registre des observations n’étant pas antérieur à 1872, cette donnée n’est pas sans indiquer un dérèglement ponctuel et localisé. A l’approche d’un réchauffement soudain, manifesté par une prévision de 15° pour la journée de ce mercredi en Roussillon, le mouvement de yoyo thermique de cette semaine entraîne un « fort risque de déclenchement d’avalanches » sur « tous les massifs » du Pays Catalan, communiqué ce mardi soir par la Préfecture des Pyrénées-Orientales. De nombreux départs spontanés d’avalanches menacent notamment les secteurs routiers situés au-dessus de 1200 m. Pour mémoire, à l’inverse, un record absolu de 35,1°, à tendance caniculaire, a été relevé le 29 juin 2009 à Perpignan, dans une brusque installation de la belle saison, précédant un record de température nocturne de 19,7°, enregistré le 25 octobre 2009.

Partager

Icona de pantalla completa