Langue
La Clau
Prison hier soir pour le directeur des services municipaux de Saint-Cyprien
Langue

La routine des interpellations exaspère une bonne partie des 10.200 habitants de la ville Saint-Cyprien, galvanise l’opposition Nouveau Centre/PS dans sa demande de démission de la majorité UMP, et inquiète ce dernier parti, naturellement soucieux de son image, sous l’œil attentif du préfet des Pyrénées-Orientales. Hier soir, le secrétaire général des services de la Mairie et directeur de l’Office de tourisme, Francis Montor, mis en examen pour « complicité de détournement de biens publics », a été incarcéré à la prison à Perpignan, après sa garde à vue, dès mercredi dans les locaux de la police judiciaire de la ville. Par ses premiers aveux s’éclaircit le trafic d’objets d’art orchestré par le maire Jacques Bouille, lui-même incarcéré en décembre, dont le secrétaire général a tenu le rôle d’intermédiaire. Mais M. Montor est également lié au volet immobilier du système Bouille et à son train de vie, dans des contours restant à préciser. A ce jour, le scandale cyprianenc concerne 10 mises en examen et 3 incarcérations, sur 11 arrestations. Outre celle de M. Montor, les quatre mises en examen intervenues cette semaine concernent le directeur de cabinet Rémi Bolte et un jeune promoteur immobilier, Jérôme Ferrer.

Partager