Langue

Avant l’arrivée traditionnelle des étourneaux, qui marque l’automne en Roussillon et en Empordà, la Ville de Perpignan lance un plan de lutte contre les nuisances provoquées par des millions de spécimens, dont l’effroyable concentration se produit à la tombée du jour. A partir du mois d’octobre, 126 arbres, pour la plupart des platanes, dont les oiseaux apprécient les qualités hospitalières, seront sévèrement élagués et réduiront ainsi leur capacité d’accueil, notamment sur le boulevard des Pyrénées et le quai Nobel. Mais pour éloigner les volatiles aux fientes si craintes, tous les soirs, sauf le week-end, le dispositif s’agrémentera de deux véhicules et de deux lance-fusées, qui interviendront trois heures, suivis d’une balayeuse et d’une laveuse de 1000 litres. La capitale du Pays Catalan, qui a choisi en 2006 d’utiliser des faucons, rapaces efficaces pour épouvanter les étourneaux, ajoute désormais à l’éloignement de la nuisance saisonnière un nettoyage de chaussées et de trottoirs, qui obéit au programme du candidat Jean-Paul Alduy, élu le 28 juin dernier sur une politique de proximité, axée sur la sécurité et la propreté.

Partager