Langue

Inversement à la perception populaire nourrie par les averses des dernières semaines, accompagnée par un remplissage appréciable des barrages, le Pays Catalan vit une situation hydrologique « tendue ». Le dernier rapport de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Languedoc-Roussillon, qui rend compte cette semaine de l’état des lieux au 1er mai, indique une actualité « déficitaire » pour les nappes profondes du pliocène du Roussillon, notamment situées dans le sous-sol du secteur de la Salanque, qui souffrent d’un « niveau très bas ». Sur la période s’étirant de septembre 2009 à avril 2010, le territoire est « fortement déficitaire », avec des précipitations « inférieures à 75 % des normales », nommées « pluies efficaces », proches de -100 à -200 mm d’un niveau optimal. Cette situation, que la DREAL juge « difficile » au niveau souterrain, est cependant contrebalancée par l’impression contraire fournie par les barrages, visibles aux yeux de tous. Si les Bouillouses affichaient 38 % de taux de remplissage au 1er mai, Caramany comportait 75 %, Villeneuve de la raho, 96 %, tandis la retenue de Vinça jouissait d’un volume de 87 %. Ce rapport indique enfin une difficile « recharge printanière » des ressources en eaux souterraines.

Partager