Langue

La police catalane, les Mossos d’Esquadra, a arrêté deux militants présumés de l’organisation terroriste ETA embarqués d’une fourgonnette, ce mercredi dans le hameau de Molló, à proximité du Col d’Ares et du territoire communal de Prats de Mollo, sur le territoire de Camprodon. Selon le Ministère de l’Intérieur du Gouvernement catalan, cette interception s’est produite lors d’un contrôle effectué au passage frontalier joint les régions du Vallespir et du Ripollès, entre les territoires français et espagnol. Parmi les deux hommes, Jon Rosales et Adur Aristegi, auxquels la sortie du territoire espagnol était interdite, l’un avait précédemment échappé à une opération organisée par la Guardia Civil espagnole. Cette arrestation succède à une autre, ce mardi, par la police nationale espagnole, dans la gare de Portbou, sur la côte catalane, concernant le membre présumé de l’ETA Faustino Marcos, qui circulait avec de faux papiers d’identité, 6000 euros et du matériel informatique. Précédemment, le 18 avril 2009, trois militants basques présumés ont été arrêtés dans le village de Montauriol, en Roussillon. Cette addition tend à démontrer l’utilisation, par ETA, de la Catalogne du Nord comme zone de passage, voire de séjour.

Partager