Langue

Le massif du Canigou, où un randonneur britannique a déjà trouvé la mort, mardi dernier, lors d’un violent orage assorti de foudre, est de nouveau le théâtre d’un décès. Il s’agit également d’un sportif, qui a effectué une mauvaise chute, samedi soir, lors d’un entraînement. Le malheureux, Francis Besse, Domicilié à Gruissan, dans le département de l’Aude, où il exerçait la profession de médecin, accomplissait, volontairement dans l’obscurité, la montée vers le Pic Joffre, situé à 2.358 m d’altitude. Ce site, situé entre le Chalet des Cortalets, point de départ habituel des randonneurs, et le pic du Canigou lui-même, comporte une partie à pente douce, mais aussi une autre, bien plus escarpée, dans laquelle le drame s’est produit. Reconnu comme pratiquant chevronné des épreuves d’endurance en milieu montagnard, il se trouvait en plein entraînement en vue de participer à la prochaine Course du Canigou, prévue le 7 août prochain. Habitué de cette épreuve de niveau élevé, cet Audois âgé de 65 ans n’a pas survécu à ses blessures. Une alerte, donnée seulement ce dimanche en fin de matinée, a permis de déclencher une opération de recherches dirigée par les CRS du Secours en montagne, qui a mobilisé deux hélicoptères. La dépouille mortelle n’a pu être récupérée qu’aux environs de 22h.

Partager