Langue
La Clau
Mobilisation à Perpignan pour faire pression sur le sommet de Copenhague
Langue

Simultanément au sommet de Copenhague, le désordre climatique atteint le Pays Catalan, après 10 jours de températures printanières et un mois de novembre parmi les plus chauds depuis plusieurs décennies. Mais alors que les signes de dérèglement imprègnent la plus pure proximité, seule l’inquiétude globale, véhiculée par les médias de masse semble interpeller. A Perpignan, ce samedi après-midi, le Nouveau Parti Anticapitaliste, qui considère, dans un communiqué, que le sommet en cours « va droit dans le mur » car « aucune des propositions officielles avancées à ce jour n’est à la hauteur de l’emballement du réchauffement climatique », appelle la population à une mobilisation, place Arago, pour placer le forum de Copenhague « sous haute surveillance ». Pour leur part, les Verts Catalogne Nord, également présents, tout comme le Parti Communiste, exigent des « engagements fermes pour éviter l’emballement climatique ». Préalablement, samedi 5 décembre, Greenpeace a mené une action à Canet, en opposition à la prévisible montée des eaux envisagées d’ici 2100, qui pourrait affecter 11,5% des communes, particulière côtières, du Pays Catalan. A cette occasion, les militants ont formé très photogénique chaîne humaine.

Partager

Icona de pantalla completa