Langue
Trop rares, ou trop abondantes sur une période trop brève, les pluies de mai ne compenseront pas le déficit en eau du Pays Catalan. Selon le centre Météo France de l’aéroport de Perpignan, le manque accumulé depuis septembre atteint seulement 18% dans la région de la Cerdagne mais 50% dans celle du Conflent, dont l’indice populaire est constitué par le barrage de Vinça. Du 1er au 29 mai, Perpignan a reçu 71 mm de pluie, cependant et malgré le caractère spectaculaire des orages de cette semaine, ce volume est bien inférieur aux 218 mm relevés au centre d’observation météorologique de Serralongue, dans la région du Haut-Vallespir, comme aux 152 mm de Sainte-Léocadie, en Cerdagne. Ainsi, si l’apparence actuelle est à l’abondance, au regard des cours d’eau qui ont retrouvé un débit généreux, seules les nappes phréatiques superficielles sont alimentées, les nappes profondes, alimentées sur le long terme, sont en souffrance. Dans ce contexte, malgré les nouvelles averses prévues ce week-end, l’arrêté sécheresse promulgué il y a une quinzaine par la Préfecture des Pyrénées-Orientales est maintenu.

Partager

Icona de pantalla completa