Langue

Mélange de secret de polichinelle et de confirmation scientifique, l’hiver 2008-2009 s’avère être le plus froid depuis le milieu des années 1980, selon les calculs communiqués ce matin par Météo France. La vague de froid qui a affecté le Sud de l’Europe, produisant notamment des températures nocturnes de -15% dans la région du Capcir le 6 janvier, après des chutes de neige en plaine jusqu’en plaine du Roussillon le 26 décembre, affiche une température moyenne inférieure de 1,2 degré à la moyenne saisonnière de la période 1971-2000. Les hivers aptes à rivaliser sont 1990-1991 et 2005-2006, tandis, que le mois de janvier a présenté, du 3 au 11, les valeurs les plus faibles depuis vingt ans. Dans ce qu’il convient de nommer les effets des bouleversements climatiques, les vents violents enregistrés le 24 janvier à 184 km/h à Perpignan et 192 km/h à Formiguères et 202 km/h à Portbou, s’ajoutent à la période exceptionnelle vécue ces dernières semaines. Mais en raison du caractère imprévu des phénomènes hivernaux, les services météorologiques préfèrent ne pas se prononcer sur les tendances du printemps et de l’été prochains.

Partager