Langue

L’application d’un nouvel insecticide sur les rizières de la région de Girona a permis ces dernières semaines de réduire de 300 % la population de moustiques, qui augmentait dangereusement depuis 2008. Selon les conclusions des professionnels du secteur, communiquées ce lundi, la présence de ces insectes sur les 800 hectares de champs de riz de la région s’est multipliée spectaculairement, car l’Union européenne a contraint, pendant plusieurs années, les agriculteurs concernés à l’usage d’un produit inapproprié à l’éradication des larves de moustiques. Le Service de Contrôle des Moustiques de la Baie de Roses et du bassin du Bas Ter, qui a obtenu ce printemps une dérogation afin d’employer constate en ce mois d’août que certains pièges comportant 200 larves en 2009 n’en contiennent plus qu’une trentaine. Le directeur de ce service, Eduard Marquès, interrogé ce lundi par l’Agence Catalane d’Informations, a jugé qu’il s’agit d’une «amélioration pour la qualité de vie et la santé des consommateurs». Les rizières les plus renommés de la région de Girona sont situées dans le secteur du Baix Empordà, dans la partie sud, essentiellement dans la commune de Pals. Actuellement, le secteur du riz y intéresse 25 professionnels, dans une continuité multiséculaire.

Partager