La Clau
Les loups venus de France pénètrent la Catalogne du Sud

Après l’apparition surprenante d’un ours, en novembre dernier, dans le secteur des région du Haut-Vallespir et de Haut-Empordà, c’est la multiplication des loups qui interpelle les scientifiques, plus haut dans les montagnes catalanes. Plus d’un siècle après son extinction, l’animal fait l’objet d’un étude approfondie menée par la Direction Générale de l’Environnement du gouvernement catalan, qui en dénombre plus de dix spécimens. Observés lors des dix dernières années, ces loups, dont une femelle, confirment par leur nombre une réintroduction réussie, effectuée dans les Pyrénées françaises, mais en dehors du Pays Catalan. Dans son numéro d’avril, paru jeudi, la revue scientifique espagnole Quercus expose les analyses des agents gouvernementaux, basées sur leurs propres constatations, assorties de l’expérience rapportée par plusieurs biologistes et employés de réserves naturelles.

Les relevés génétiques issues des excréments et de poils prélevés sur le terrain révèlent la présence de 13 loups, vivant pour la plupart au sein du Parc Naturel du Cadí-Moixeró, dont le périmètre s’étend jusqu’à 10 km de l’agglomération Bourg-Madame-Puigcerdà. Les experts qui s’expriment dans la publication citée précisent cependant « rien ne prouve leur reproduction en Catalogne », et croient savoir que les animaux présents sont arrivés dans les Pyrénées pour y rester. Leur origine est italo-française, mais des croisements auraient déjà pu intervenir sur cette lignée génétique, présente sur un territoire de 1400 kilomètres, qui comprend d’autres secteurs des Pyrénées, jusqu’aux « pré-Pyrénées », dans la partie montagneuse de la province de Barcelone. Depuis sa disparition au début du siècle dernier, la présence du loup a été attestée pour la première fois en Catalogne du Sud, par la détection d’un seul spécimen.

Partager

Icona de pantalla completa