Langue
La Clau
Les 80 kilos d’héroïne saisis à Argelès venaient de Turquie en passant par l’Andalousie
Langue

L’imposante saisie d’héroïne effectuée mercredi 1er juillet dans un dépôt situé à Argelès, loué par un restaurateur installé depuis seulement quelques semaines dans la commune, répond à une enquête de 8 mois menée par 40 agents de police français et espagnols. Au total, 92 kilos de marchandise ont été saisis, pour une valeur estimée à 16,5 millions d’euros, dont 80 kilos à Argelès, dans le cadre d’une opération qui a débouché sur l’arrestation de 4 personnes, dont le chef de la bande mise en cause dans ce trafic de drogue en provenance de Turquie. Le réseau, dirigé par un autre restaurateur, d’origine kurdo-iranienne, et de nationalité suédoise, installé dans la province de Barcelone, a profité de la situation frontalière des Pyrénées-Orientales, pour mener à bien toute une activité de réception, transport et livraison de doses d’héroïne, distribuées par des tiers. Cette activité a été repérée par les autorités espagnoles, intriguées, à la mi-juin, par le signalement imminent d’une grande quantité de substance turque, destinée pour partie à un homme de nationalité marocaine, résidant à Malaga, dans la région d’Andalousie. La localisation de ce dernier, intermédiaire auprès de dealers espagnols de moindre envergure, a permis de remonter jusqu’à Argelès grâce à une collaboration internationale des polices.

Partager

Icona de pantalla completa