Langue
La Clau
Les 400.000 volts de la THT pourraient passer sous le viaduc du Perthus
Langue

Le tracé de la ligne à Très Haute Tension (THT), dont le passage est acquis en Pays Catalan, sera connu en fin de mois, non sans interrogations sanitaires. Samedi, le conciliateur du projet Georges Mercadal a communiqué à Perpignan les tracés éventuels de la ligne en Catalogne du Nord, qui pourrait épouser, sous terre, celui de la ligne de 225.000 volts entre Baixas et Le Soler, puis jouxter la ligne TGV, et franchir les Albères par un tunnel supplémentaire, ou fixée sous le viaduc de l’autoroute A9. Ces deux dernières alternatives, qui priment chez Réseau de Transport d’Electricité (RTE), en charge du dossier, sont aptes à soulever de nouvelles interrogations, le versant Sud ayant son mot à dire, et la solution d’une ligne de 400.000 volts collée à une voie de communication majeure exposant potentiellement les villages des Cluses et du Perthus, en contrebas. RTE souhaite arrêter son choix au 30 mars, après une réunion organisée le 16 mars autour de Mme Saturnin, médecin du travail de RTE et EDF, du professeur Le Ruz, choisi par le Collectif Anti-THT, et de délégués de l’Institut de santé et sécurité du travail, qui évalueront les risques d’exposition à la THT dans toutes les variantes de son parcours.

Partager

Icona de pantalla completa