Langue
La Clau
Le Train Jaune déraille en Cerdagne, 100 ans après son tragique accident
Langue

Le petit Train Jaune, qui circule entre les communes de Villefranche de Conflent et Latour de Carol, avec à son bord seulement six passagers, a déraillé, avant de se pencher sur la voie, ce lundi à 11h40, à son passage par le territoire communal de Nahuja, sur le plateau de Cerdagne. Aucune victime n’est à déplorer dans cet accident, qui a provoqué un attroupement d’automobilistes, stationnés en bordure de la route départementale 30 pour faire des photographies d’un « spectacle » inédit. La rumeur d’un exercice de sauvetage, qui a couru quelques minutes, a été rapidement remplacée par la réalité, tandis que la route était sécurisée par les services de la Direction Départementale de l’Equipement Languedoc-Roussillon (DDEA). Cet incident, à caractère anodin, survient alors qu’une modernisation des convois et de leur ligne, lancée le 28 septembre par la région Languedoc-Roussillon, promet pour 2013 la remise en état des haltes du train, annuellement fréquenté par 400.000 personnes, pour un coût de 420.000 euros. Ironie de l’histoire, un tragique accident, survenu quelques semaines avant l’inauguration de la ligne, longue de 62,5km, est survenu il y a presque 100 ans, le 31 octobre 1909, et à coûté la vie à six personnes, dont l’ingénieur Albert Gisclard, concepteur du pont suspendu qui porte son nom.

Partager