Langue

Les économies des régions de la Cerdagne et du Capcir, massivement centrées sur la neige depuis une quarantaine d’années, pourraient subir de fortes menaces dans les prochaines décennies. Ce jeudi, un inquiétant rapport de l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC) a confirmé les craintes. La baisse de l’enneigement, rendue manifeste par un passage de 3 mois de neige à 2 mois seulement au cours de ce siècle, modifie la donne économique de demain. Le réchauffement climatique, illustré par une augmentation de température de 1,1° depuis 1900, est nettement mise en cause par l’Observatoire, selon lequel une hausse de 2 degrés donnera lieu à un mois de neige en moins à 1500 m d’altitude. Les stations situées à moyenne altitude, comme Eyne et Saint-Pierre dels Forcats, pourraient ainsi voir disparaître « un quart de leur chiffre d’affaires ». Cette étude reprend un calcul réalisé par Météo France, selon lequel l’enneigement dans les stations s’est réduit de 10 à 15 jours entre 1971 et 2008. Ces indicateurs devrait modifier les schémas économiques, selon la vocation de l’OPCC, créé en janvier dernier par la Communauté de Travail des Pyrénées pour orienter et encourager des « stratégies d’adaptations ». Les menaces sur l’économie du ski ont déjà été stipulées par les rapports 2006-2007 du Groupe intergouvernemental français sur l’évolution du climat (GIEC). En avril 2008, le Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC) espagnol annonçait quant à lui un réchauffement de 2,8 à 4°C dans les Pyrénées, entre 2070 et 2100.

Partager

Icona de pantalla completa