Langue

L’homme porté disparu mercredi lors de l’incendie survenu en début d’après-midi à l’intérieur de la « Villa Saint-Paul » de Font-Romeu, dans la région de la Cerdagne, a été retrouvé sans vie en fin de matinée, hier jeudi, par une équipe de pompiers mobilisés depuis le déclenchement du feu. Gisant dans sa chambre, vraisemblablement étouffé par la fumée, victime directe du feu, ce vacancier habitant dans la région toulousaine était présent, en compagnie de son épouse sauvée hier, dans l’un des 24 logements de la résidence, dont seuls deux appartements étaient occupés au moment du sinistre. Cet incendie a détruit toute une aile de ce grand bâtiment, dont la charpente d’origine, posée au début du XXe siècle, n’a pas résisté aux flammes, tandis que l’ensemble des trois étages s’effondrait, laissant seuls en place les murs. L’origine du drame, au sein de cette ancienne habitation particulière transformée en résidence collective dans les années 1980, pourrait être le dysfonctionnement d’un poêle à pétrole.

Partager