Langue
La Clau
Le chef de l’ETA se cachait entre l’église et le cimetière de Montauriol
Langue

Le leader de l’organisation terroriste ETA fait bien partie du groupe de trois personnes interpellé hier vers 15h à Montauriol, en Pays Catalan. Jurdan Martitegi Lizaso était en planque dans le secteur de l’église et du cimetière de la commune, en marge du cœur de village, pour une durée indéterminée. L’opération, menée par la Police Judiciaire, dotée de 11 véhicules venus du Languedoc et appuyée par la Gendarmerie de Thuir, a provoqué nombre d’interrogations parmi les témoins, avant une information parisienne à 20h30, concernant sa nature. Plusieurs observateurs indiquent la saisie de deux véhicules, l’un immatriculé en France, l’autre en Espagne, tandis que les autorités françaises confirment que le groupe armé disposait de plusieurs récipients potentiellement affectés à la fabrication de bombes et plusieurs armes de poing. En cavale depuis juillet 2008, fiché sur la dénommée « liste terroriste européenne », Jurdan Martitegi, est le plus haut responsable de l’ETA, poste auquel il a accédé en décembre 2008. Cette triple arrestation, qui fait partie d’un coup de filet concernant 8 activistes, a été diligentée par le célèbre juge espagnol Baltasar Garzón. Ce matin, le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodríguez Zapatero a félicité la Police Nationale espagnole.

Partager