Langue

Le mégot de cigarette à l’origine du gigantesque incendie définitivement maîtrisé le 27 juillet dans la région de l’Empordà a été identifié par la police catalane, les Mossos d’Esquadra, le 28 juillet. Après analyse de quatre restes de cigarettes retrouvés sur les lieux du départ du feu, dans le quartier du Perthus sous administration espagnole, situé dans la commune de La Jonquera, le corps scientifique de la police gouvernementale concentre ses efforts sur une pièce à conviction découverte par une équipe d’Agents Ruraux de Catalogne. Il s’agit d’un mégot de cigarette roulée, négligemment jeté sur les dalles d’un parking du quartier commercial du Perthus. Ce constat, livré par Ignasi Dalmases, directeur des services forestiers du gouvernement catalan à Girona, est complété par l’information selon laquelle un sol recouvert de feuilles d’arbres sèches, ayant reçu la cigarette, a constitué un combustible facile. Les premières flammes se sont alors propagées à la végétation voisine, composée de broussailles, de plantes et d’arbres, puis à un périmètre de plus en plus grand, atteignent 14.000 hectares, correspondant à 10 % de la surface de la région de l’Alt Empordà.

Le mégot coupable a été sélectionné parmi trois autres, au prix d’un passage au crible d’une centaine de mégots au total, retrouvés dès le 23 juillet puis répertoriés par les agents. Ceux-ci ont opéré une datation précise et un classement par qualité, selon le caractère récent des mégots et le fait d’avoir été jetés avant d’être éteints. L’élément incriminé, déterminé selon ces critères, est désormais soumis à une analyse ADN dans les laboratoires des Mossos d’Esquadra. Les conclusions devraient inquiéter un individu, probablement touriste, compte tenu de la cible unique du centre commercial du Perthus.