Langue

Plusieurs véhicules ont été incendiés en plaine du Roussillon dans la nuit de vendredi à samedi, dont un dans la commune du Soler, et un autre à Thuir. Le dernier véhicule concerné n’est autre que la voiture personnelle de Robert Olive, le maire socialiste de Thuir élu en 1989, également conseiller général des Pyrénées-Orientales. Si les statistiques démontrent que les incendies de voitures, notables en territoire français, sont plus fréquents le week-end, aucune tendance particulière n’est relevée en Pays Catalan. L’enquête en cours au sujet du véhicule calciné du premier magistrat de la capitale de la région de l’Aspre devrait déterminer si, en cas d’acte de malveillance avéré, les auteurs sont de banals délinquants désoeuvrés aux intentions indiscriminées, ou s’il s’agit au contraire d’un acte délibéré, ciblé sur un élu. L’incendie de véhicules, devenu un triste mode d’expression depuis les années 1990 en France, souvent dans des connotations liées aux banlieues, s’élève chaque année au nombre de 45.000. Depuis le 1er septembre 2008, les victimes peuvent faire appel à un fond de garantie mise en place par l’Etat.

Partager