Langue

L’ouverture en 2013 de la ligne électrique à très Haute Tension (THT) entre les communes de Baixas et Bescanó, pourrait être retardée suite à l’opposition de deux communes traversées. Lors d’une réunion organisée conjointement lundi soir par le collectif Non à la THT et sa mairie, le premier magistrat du Perthus, Claude Picas, a manifesté sa réprobation envers le passage prévu de la ligne souterraine sous les habitations. Rejoint sur cette position, exprimée à la direction de Réseau de Transport d’Electricité (RTE), par une bonne partie de ses administrés et par le maire de la commune voisine des Cluses, Alexandre Puignau, M. Picas imagine le déplacement du projet de tunnel de la THT à l’Ouest du tunnel du TGV, et non pas à l’Est, comme l’envisagent RTE et son homologue Red Eléctrica de España (REE). Cette solution alternative éloignerait le tuyau de 400.000 volts des lieux de vie et le rapprocherait du sous-sol communal situé à proximité du Fort de Bellegarde. Le collectif Non à la THT s’aligne sur cette idée, sur lequel les deux maires paraissent irréductibles. Le calendrier de réalisation de la ligne à Très Haute Tension comprend actuellement une phase dite de « concertation », préalable à une enquête publique suivie d’une mise en œuvre concrète des travaux.

Partager