Langue
La Clau
La tempête Klaus du 24 janvier coûte 38 millions d’euros en Pays Catalan
Langue

La tempête Klaus qui a balayé le Sud de l’Europe le 24 janvier 2009 a provoqué 38 millions d’euros de dégâts dans les Pyrénées-Orientales, selon une évaluation préfectorale consécutive au classement de ce phénomène en catastrophe climatique, dès le 29 janvier. Ce chiffrage comptabilise les dommages aux biens de particuliers, d’entreprises et de collectivités, principalement en plaine du Roussillon, et aux forêts, notamment les plantations de résineux de la région du Vallespir, répertoriées par des prises de vues aériennes à basse altitude. On dénombre également, à Perpignan et dans les alentours, nombre d’altérations sur les réseaux d’assainissement provoqués par le vent d’Ouest, qui a atteint 184 km/h à Perpignan, s’approchant du record de 200 km/h relevés à Portbou, sur la Costa Brava. En revanche, le classement en catastrophe naturelle des communes littorales nord-catalanes affectées par les ravages du grand coup de mer du 26 décembre 2008, qui tardait à venir, est imminent. Cette mesure, notamment apte à accélérer le financement de la réparation de la digue de Cerbère, chiffrée à 8 millions d’euros, concernera les communes de Saint Marie la mer, Canet, Saint-Cyprien, Argelès, Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère.

Partager