Langue
La Clau
La pollution provoque la mort de 39 personnes par an dans l’agglomération de Perpignan
Langue

Dans un rapport intitulé « Evaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine », l’Institut de Veille Sanitaire (IVS) du ministère de la santé dévoile une situation alarmante pour les communes de Perpignan, Saint-Estève, Baho, Cabestany, Rivesaltes, Bompas, Pia, Peyrestortes, Le Soler, Toulouges et Canohès. L’IVS estime pour chaque année de la période 2004-2006 que « la pollution atmosphérique est responsable de 39 décès tous âges confondus et de 45 admissions hospitalières pour cause respiratoire ou cardio-vasculaire chez les 65 ans et plus ». Malgré l’absence d’industries polluantes, vivre dans l’agglomération de Perpignan comporte ainsi des risques certains, démontrés également par 19 admissions hospitalières annuelles pour motif respiratoire et 26 autres pour motif cardio-vasculaire, sans entraîner de décès, chez les adultes de 65 ans et plus, qui composent dont 21,8% des 162.653 habitants du secteur. Cette étude surprenante a une valeur d’avenir, l’IVS avertissant que ses estimations « à minima » doivent orienter une politique de réduction de la pollution sur des arguments sanitaires produits « localement ».

Partager

Icona de pantalla completa