Langue
La Clau
La ligne THT enterrée, une « compensation » suffisante pour le coordinateur européen
Langue

Le dossier de la ligne électrique à Très Haute Tension (THT) France/Espagne continue d’illustrer les décalages d’informations entre les territoires. Ce projet, qui a ému la partie Nord de la Catalogne pendant 5 ans, avant qu’une solution enfouie, unique au monde, ne soit arrachée à l’Etat français, qui en a validé l’idée le 30 avril 2008, recevra prochainement une aide européenne exceptionnelle de 225 millions d’euros, selon une annonce officielle du 20 mars 2009, répercutée à Girona. Mais cette même information a seulement été communiquée hier par la préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan. D’autre part, le coordinateur européen Mario Monti, chargé de la mise en place de la ligne, qui a transmis sa réaction aux services de l’Etat, juge que « l’enfouissement total de la ligne (…) compense totalement le passage (…) L’enfouissement total (…) dont le surcoût est considérable par rapport à une interconnexion aérienne, permet de ramener l’impact de cette interconnexion électrique sur le territoire et les populations à un niveau acceptable par tous ». Précisément, hier, le maire de La Jonquera, Jordi Cabezas a réitéré sa détermination quant à l’obtention de compensations financières pour les communes traversées par la THT enterrée, au Sud et au Nord de la Catalogne.

Partager