Langue

L’homme âgé d’une trentaine d’années qui a pris en auto-stop dans son véhicule la jeune Julie Doudoux, âgée de 14 ans, mercredi soir au niveau du camping municipal de la ville d’Elne, situé route d’Argelès, a été relâché ce lundi à 20h soir. Après 24 heures de garde à vue, en l’absence « d’élément suffisant dans l’état actuel de l’enquête », selon les déclarations de Jean Pierre Dréno, procureur de la République de Perpignan, à l’Agence France Presse, l’homme, interpellé à Toulouse, puis transféré à Perpignan, a affirmé avoir accompagné l’adolescente, à sa demande, après avoir échangé avec elle des messages SMS. Alors qu’aucune charge n’a été retenue contre lui, « car il la croyait majeure », selon le procureur, l’inquiétude reste intacte au sujet de la jeune fille, qui semble ne faire l’objet d’aucun enlèvement. Ce mardi, l’enquête continue pour retrouver Julie, qui portait, à son départ d’Elne, où elle a été aperçue mercredi 19 août à 19h, un haut de maillot violet et un simple short noir et gris. L’adolescente a pris soin de briser la puce électronique de son téléphone pour ne pas être localisable.

Partager