Langue

Ce lundi a débuté la destruction du Club Med de Cadaqués, situé au cœur du Parc Naturel du Cap de Creus, dans la région du Alt Empordà, sur un espace de 4,5 hectares. Le premier bungalow de l’ancien village de vacances est tombé à terre avant qu’il ne soit fait de même pour un ensemble composé de 443 bâtiments, dont le démontage se poursuivra durant toute une année. Ces travaux produiront 40.000 m³ de gravats, traités sur place dans le but d’en réduire le volume et d’en assouplir le transport. Le Club Méditerranée de Cadaqués a signalé l’arrivée en territoire espagnol, en particulier sur la Costa Brava, d’un changement de stratégie politique du général Franco, qui a lancé une « ouverture » vers l’Europe, et notamment la France, sans égards pour l’environnement ni pour les équilibres naturels, en offrant à la clientèle un endroit extrêmement sauvage et esthétique. Le chantier de démolition permettra de reconstituer le site dans son aspect précédant ce tourisme dévastateur, après un rachat opéré par le ministère de l’environnement espagnol, qui investit 3 millions d’euros dans l’opération, tandis que le gouvernement catalan, la Generalitat de Catalunya, prend en charge le traitement des décombres et le conditionnement de la zone, ultérieurement transformée en lieu de visites.