Langue

La coopérante catalane Victòria Subirana, surnommée Vicki Sherpa, originaire de Ripoll, dans la région de Girona, et créatrice de l’école Catalunya du Népal, est en grand danger dans un Hôpital de Katmandou, après avoir été violemment battue il y a quelques jours par la police népalaise. Ce mardi, c’est un communiqué du parti politique CDC, Convergència Democràtica de Catalunya, en contact avec la coopérante qui vit au Népal depuis maintenant 20 ans, qui a demandé aux autorités catalanes et espagnoles d’intervenir pour sauver cette personnalité de premier plan. Selon le secrétaire aux relations internationales de CDC, Carles Llorenç, c’est l’immense corruption que subissent les autorités népalaises, après qu’un coup d’Etat d’un parti maoïste ait renversé la monarchie au Népal, ces dernières années, faisant craindre le pire pour la ripollaise, convaincue d’être assassinée dès sa sortie de l’hôpital. L’instabilité politique du pays serait à l’origine de cette situation depuis quelques mois, une fraction inconnue cherchant à récupérer l’école qu’a créé la catalane. CDC, qui suit discrètement l’affaire depuis quelques mois, a alerté les autorités compétentes sur place, mais, en l’absence de réaction de ces dernières, souhaite rendre l’affaire publique.

Partager