Langue

Le déficit pluviométrique du département des Pyrénées-Orientales reste marqué, d’après le dernier relevé officiel effectué par la Direction Régionale de l’Environnement du Languedoc-Roussillon. La situation hydrologique du territoire, dont la dernière étude porte sur la période septembre-octobre, n’a subi aucune modification depuis, en vertu de l’absence de précipitation notables. Le mois d’octobre, déroulé sans les traditionnelles pluies, parfois torrentielles, a laissé la place à un mois de novembre quasi-sec dans de nombreux secteurs, dans une insouciance manifeste, probablement due à la baisse des effectifs d’agriculteurs comme à l’emprise d’une perception touristique d’un territoire où il ne pleuvrait jamais. Dans une arrière-saison automnale persistante, aux températures exceptionnellement élevées, le rapport à la normale du Pays Catalan est globalement inférieur à 50%, tandis que la situation des eaux souterraines tend à devenir ou à rester déficitaire en plaine du Roussillon et dans les zones directement reliées, mais l’inquiétude est absente des régions de Cerdagne et du Capcir.

Partager

Icona de pantalla completa