Langue

Visiblement à la pointe sur les questions environnementales, la mairie de Figueres, par l’intermédiaire de son adjoint à l’Environnement, Richard Elelman, lancera dès l’automne une nouvelle campagne de contrôle acoustique des motos et autres vélomoteurs, menée par la Guàrdia Urbana, police municipale de la ville. En effet, la loi, qui précise que ce type de véhicules ne doit pas dépasser 30 décibels de puissance sonore, présidera à ces contrôles, couplés à une campagne de sensibilisation des citoyens à la pollution sonore. La mairie, qui avait déjà lancé un dispositif semblable à l’automne 2007 suite aux nombreuses plaintes reçues en période estivale, souhaite, cette année, enfoncer le clou en équipant ses policiers municipaux de motos électriques, au bruit négligeable. Figueres, dont le jeune maire centriste Santi Vila, de Convergence Démocratique de Catalogne, oriente clairement sa politique vers la qualité environnementale en impliquant le citoyen, a notamment appliqué, en mai dernier, un arrêté d’interdiction des paraboles TV visibles depuis les rues afin de diminuer la pollution visuelle. La capitale de l’Alt Empordà a également lancé de nombreuses campagnes de sensibilisation au problème de l’eau, qui ont l’ont transformée en ville parmi les moins gourmandes en eau de toute la Catalogne.

Partager

Icona de pantalla completa