Langue
La Clau
Etat de catastrophe naturelle pour le littoral catalan, frappé en décembre 2008
Langue

L’arrêté du ministère de l’Intérieur portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle à la suite de la tempête du 26 décembre 2008 a été publié au Journal Officiel hier, mercredi 22 avril 2009, suite à son approbation, vendredi 17 avril. Cette information très attendue constitue un authentique soulagement pour les communes d’Argelès, Banyuls, Canet, Cerbère, Collioure, Port-Vendres, Saint-Cyprien et Sainte-Marie, affectées à des degrés divers par un coup d’Est survenu le 26 décembre 2008. Jusqu’au 2 mai, les sinistrés de ces communes de la côte catalane peuvent effectuer les démarches nécessaires pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance un état estimatif de leurs pertes. Les personnes, entreprises et institutions qui ont procédé aux procédures appropriées dès la survenance de cette llevantada en sont évidemment dispensées. Au contraire de la tempête Klaus du 24 janvier 2009, dont l’amplitude géographique, assurant la notoriété, a donné lieu dès le 28 janvier à un classement en catastrophe naturelle, la prise en compte de la tempête catalane aura ainsi tardé près de quatre mois à être officialisée.

Partager